Parodontologie & Hygiène

/Parodontologie & Hygiène
Parodontologie & Hygiène2019-02-05T10:13:02+00:00

Parodontologie & Hygiène à Salon de Provence

Parodontologie & Hygiène à Salon de Provence

Qu’est–ce que la parodontologie

La parodontologie est une spécialité de la médecine dentaire.

Il existe 2 aspects dans la parodontologie :

  • La parodontologie médicale qui traite les maladies parodontales
  • La parodontologie chirurgicale qui traite des déficits quantitatifs ou qualitatifs des tissus, grâce aux techniques de greffes et de régénération

La parodontologie médicale

Les maladies parodontales concernent tous les âges, touchent 4 adultes sur 5, de façon plus ou moins sévère et constituent la cause principale de la perte des dents chez les adultes.

Elle se traduisent par une infection des tissus de soutien des dents : gencive, os et ligament.

La cause principale des maladies parodontales sont les bactéries qui existent dans la plaque dentaire.
C’est pourquoi il est important d’identifier ces bactéries car elles déterminent le type de parodontite que vous avez, et orientent le choix du traitement possible.

Il existe 2 stades dans les maladies parodontales : les gingivites et les parodontites.

LES GINGIVITES

Les gingivites sont les infections du parodonte plutôt bénignes et réversibles.
Elles sont en général, faciles à traiter, car les atteintes sont superficielles : les bactéries n’ont atteint que la gencive.
C’est pourquoi il est important de les soigner au plus tôt.

Le traitement est un nettoyage complet de la bouche pour arrêter le processus inflammatoire infectueux.
Le nettoyage se fait grâce à une décontamination sous irrigation d’ antiseptique, un détartrage ultra-sonique, un polissage avec aéropolisseur et poudre de bicarbonate, et une décontamination finale avec un 2ème type d’antiseptique.
Des instructions d’hygiène bucco dentaire vous seront transmises, afin d’acquérir des habitudes de brossage comptatibles avec la santé de votre gencive.

LES PARODONTITES

Les parodontites sont les maladies des gencives les plus graves, car les bactéries ont atteint le ligament et l’os qui soutient la dent.
C’est pourquoi il est aussi très important de les dépister au plus tôt, car l’os perdu ne se reconstituera que dans certaines conditions, et uniquement par des techniques de régénération osseuse sophistiquées et onéreuses.

Les parodontites sont d’origine bactérienne.

Elles peuvent évoluer plus ou moins vite, à des âges différents, et peuvent retentir sur votre santé.

Les parodontites n’existent pas uniquement chez les patients qui ne se brossent pas bien les dents et ne sont pas dues au vieillissement.

Il existe différentes sortes parodontites.

La parodontologie chirurgicale

On a recours à la chirurgie parodontale, quand votre praticien le juge nécessaire, après un traitement non chirurgical, pour compléter la parodontologie médicale, ou pour des raisons esthétiques, à cause d’un déficit tissulaire ou encore dans le cadre d’un traitement orthodontique.

Quels sont les symptômes de la maladie parodontale ?

  • rougeurs et inflammation de la gencive
  • saignements
  • rétraction de la gencive, faisant apparaître la dent plus longue
  • halitose (mauvaise haleine),
  • tassements alimentaires,
  • hypersensibilités,
  • mobilités,
  • migrations dentaires,
  • abcès.

Quel traitement ?

Traiter les maladies parodontales de manière précoce évite les complications et limite les dépenses.

Le traitement peut être chirurgical ou non chirurgical.
Dans les 2 cas il doit être suivi par une phase de maintenance.

Le but du traitement parodontal est de permettre aux patients de garder leurs dents et de leur redonner du confort.

La première phase du traitement parodontal est d’identifier la maladie, car il existe plusieurs types de parodontites, plus ou moins sévères, et d’ établir un diagnostic afin de proposer un traitement adapté.
C’est ce qui sera réalisé lors de la première consultation.

Le type de parodontite est déterminé en fonction de la nature de la flore bactérienne prélevée, et de l’activité de cette flore qui permet de donner le stade d’évolution de la parodontite.
Ainsi on peut établir un pronostic et mettre en place un plan de traitement.

Après le traitement, certains des symptômes cités ci-dessus peuvent disparaître rapidement, comme les saignements, l’halitose, les abcès.

D’autres symptômes, comme les mobilités vont simplement diminuer.

Selon la sévérité de la maladie, le patient peut parfois observer une accentuation, plus ou moins forte, des sensibilités au froid, des rétractions gingivales et des bourrages alimentaires.

Le traitement non chirurgical

L’amélioration de la santé parodontale sera obtenue grâce à la désinfection bactérienne et à l’élimination du tartre contaminé qui recouvre les dents et leurs racines.

La désinfection bactérienne se fait au cabinet dentaire grâce à l’irrigation locale par deux types d’ antiseptiques mais aussi par le patient, grâce à l’ordonnance délivrée par le praticien.

Le patient doit rigoureusement pratiquer les soins locaux conseillés par le praticien pour assurer la bonne marche du traitement. Le respect des prescriptions est absolument essentiel au succès à long terme du traitement parodontal.

L’élimination du tartre se fait grâce au détartrage et au surfaçage radiculaire.

Le détartrage se fait par l’élimination de spicules de tartre existants sur les dents, visibles au-dessus de la gencive.

Le surfaçage radiculaire consiste à éliminer méticuleusement le tartre sous-gingival grâce à des détartreurs ultra-soniques. Chaque fois que possible, le cément (tissu qui recouvre la racine) sera laissé en place pour que la ré-attache puisse se faire de manière maximale.
Le surfaçage s’effectue de manière non chirurgicale.

Le traitement chirurgical

L’abord chirurgical peut s’avérer nécessaire, dans un deuxième temps, si les résultats de la cicatrisation du traitement non chirurgical, ne sont pas suffisants.

L’abord chirurgical permet de visualiser au mieux les défauts osseux et permet de réaliser la régénération osseuse, grâce à des matériaux innovants, qui ont un recul clinique avéré et reconnu par toutes les sociétés scientifiques dentaires.

En quoi consiste la première consultation de parodontologie ?

1. un questionnaire de parodontologie pour connaître les symptômes et identifier les causes possibles

2. un examen clinique précis de votre gencive

3. un prélèvement bactérien pour analyse au microscope des agents pathogènes présents

4. un examen radiologique complémentaire en 2 D et/ou 3 D

Quand dois-je suivre un programme de maintenance ?

Pour éviter la récidive des maladies parodontales et pour garder vos dents, vos gencives et vos implants sains, une thérapeutique de maintenance est nécessaire.

À la suite du traitement parodontal, le patient doit être revu en contrôle, afin de maintenir les résultats et prévenir les récidives. La fréquence des visites sera déterminée par le type de maladie parodontale, sa gravité, et la qualité de votre réponse au traitement.

En quoi consiste une scéance de maintenance ?

1. un examen clinique précis de vos dents et vos gencives

2. une vérification de la présence ou absence des bactéries pathogènes de la plaque dentaire, grâce à un test bactérien, au moyen d’un microscope

3. une élimination du tartre et des colorations qui auraient pu se déposer sur les dents, grâce au détartrage et au polissage des dents

4. une désinfection, grâce à une irrigation locale avec 2 types d’antiseptiques locaux.

5. une vérification qu’aucune carie n’existe et que l’os parodontal continue à se consolider grâce à des clichés radiologiques en 2 ou 3 dimensions